Alerte Education Sexuelle - 2017

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des citoyens, tous engagés dans la protection des mineurs contre les abus sexuels

NOUS DÉNONÇONS LES CONCEPTS  DES "DROITS SEXUELS" ET D’"ÉDUCATION SEXUELLE"!

 

Nous sommes des citoyens choqués par les concepts de "droits sexuels" et d' "éducation sexuelle" que veut nous imposer l'OMS.

 

 

Nous sommes déjà engagés dans la cause des enfants victimes d'abus sexuels, car ils ne sont pas entendus.

Depuis longtemps, nous constatons que la justice classe sans suite des signalements étayés réalisés par des professionnels, des dossiers d'enfants victimes pourtant solides, et s'en prend au parent protecteur.

Nous avons vu beaucoup d'inepties, de contre vérités, d'écrans de fumée dans ces affaires.

Aujourd'hui, nous sommes choqués par certains textes de l'ONU, de l'OMS, du Planning Familial International ou même de l'Etat français en matière de ce qu'ils appellent les "droits sexuels" et l'"éducation sexuelle".

Lorsque nous avons lu des textes tels que la "déclaration des droits sexuels" de l'IPPF (International Planned Parenthood Federation) ou les "Standards pour l'éducation sexuelle" de l'OMS Europe, nous avons eu peine à croire ce que nous lisions.

Jamais, la protection des enfants contre les abus sexuels n'est mise en avant, jamais la prévention n'est évoquée.

En revanche, on donne des "droits sexuels" aux jeunes, à qui on veut dispenser dès le plus jeune âge (dès la naissance !) une "éducation sexuelle" des plus tendancieuses, si l'on en croit les textes internationaux.

Tout cela n'est qu'une forme de lobbying pour dépénaliser la pédophilie, puis pour la rendre légale.

C'est pour alerter nos concitoyens que nous avons créé ce site.

Il a pour objectifs :

  • de regrouper les textes officiels sur le sujet,

  • de les analyser,

  • d'effectuer une veille informative et législative sur cette thématique,

  • de regrouper des témoignages de professionnels (enseignants, infirmières...) et de parents autour de "l'éducation sexuelle" et des "droits sexuels" version OMS,

  • de suivre et d'alerter sur la propagande pro-pédophile,

  • de favoriser la prévention contre les risques d'abus sexuels, de maladies sexuellement transmissibles et de grossesses précoces et/ou non désirées.

Notre manifeste pour l'interdiction des "droits sexuels" et de "l’éducation sexuelle" dans toutes les écoles et structures éducatives

 

 

Notre responsabilité de parents, puis de citoyens, est de dénoncer l'imposture des "droits sexuels" par tous les moyens auprès de toutes celles et tous ceux qui n’ont pas renoncé à la protection de tous les enfants, jusqu'à leur majorité sexuelle, tant dans les écoles que dans les structures d’accueil publiques, contre toute atteinte, par quelque moyen que ce soit, à leur intégrité physique, psychique, ou mentale, en raison de leur âge, de leur vulnérabilité, et de leur immaturité.

Ce droit élémentaire de protection des enfants par les parents et les citoyens est inaliénable. Il impose à chacun de nous de le faire respecter, d'où l'urgence et la nécessité de faire force commune.

Seul notre pouvoir de parents et citoyens doit être reconnu comme légitime, faisant de nous les gardiens de cette protection.

1.   Ce manifeste contre les "droits sexuels" est porteur de la parole des enfants pour le droit au respect de leur intégrité, de leur corps, de leur conscience et de leur psychisme, en raison de leur âge et de leur fragilité.

 

 

2.   Les "droits sexuels" dont il est question, qui sont imposés dans toutes les structures éducatives au travers de "l’éducation sexuelle" "obligatoire", sont un viol de l'esprit ainsi que celui de la conscience. Ils font effraction de façon tragique dans l’intégrité des enfants, et relèvent de procédés totalitaires ouvrant les portes à toutes les perversions possibles et ce, dans le plus total irrespect des parents.

 

Notre devoir est donc de faire respecter ce droit au respect de l’intégrité corporelle et psychique chez les enfants ainsi que leur évolution en la matière. Nous rappelons que les seuls habilités en matière d’éducation de leurs enfants sont et doivent rester les parents, garants de l'apprentissage de leurs enfants et de leur intimité propre !

(Rappel de l'article 26 de la "Déclaration des droits de l'homme" : 

"Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.")

Nous exigeons le retrait immédiat et permanent de ces "droits sexuels" pour la France, mais aussi dans le monde entier.

 

Nous contacter 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now